Mapping Control trace sa route

LOGO PBA OK

Après 200% de croissance et près de 50 embauches en trois ans, la société de Daniel Vassallucci continue d'enrichir son offre et accélère son expansion à l'étranger.

Mapping Control-Daniel Vassallucci2

 

Chez Mapping Control, innover relève d'un processus continuel. Cet automne, l'entreprise a introduit dans sa gamme de solutions de gestion de flotte de véhicules le premier système à ultrasons non intrusif qui analyse, contrôle et alerte sur les variations de carburant. «Fuel Control» constate en temps réel une consommation anormale ou détecte un vol éventuel à travers une sonde collée sous le réservoir et reliée au boitier de télématique embarquée qui intègre les autres fonctionnalités proposées par l'entreprise d'Aix-en-Provence : géolocalisation, gestion de parc, mobilité, analyse de conduite, optimisation fiscale, protection et sécurisation...

En 2016, Mapping Control a dépassé les 70 000 véhicules équipés de ses solutions chez plus de 2 000 clients professionnels, conquis par sa promesse d'économies. «Nous venons de refondre l'intégralité de notre plate-forme. Elle devient un véritable «hub» destiné à mettre la performance de gestion au cœur du métier de nos clients, explique Daniel Vassallucci, fondateur et président. Cet outil interopérable produira des tableaux comparatifs sur tous les bénéfices financiers des véhicules connectés pour compresser les coûts de leur flotte, anticiper des opérations de maintenance ou renouvellement de véhicules, optimiser le suivi des salariés nomades... Notre discours s'enrichit ainsi d'éléments tangibles : prodiguer de la valeur au client en répondant à ses propres besoins».
Fin 2016, Mapping Control a décroché deux agréments qui devraient accélérer son rythme de croissance : l'un concerne le réseau national d'auto-écoles CER, l'autre, l'UGAP qui ouvre aux solutions de véhicules connectés de la PME aixoise l'accès aux collectivités et administrations françaises.

Défis simultanés
L'export nourrit l'autre axe stratégique de Mapping Control. Après le Maroc, elle s'investit sur la Côte d'Ivoire. L'Espagne, la Pologne, l'Allemagne seront abordées par le biais de rachats locaux. D'ici à début 2018, la société veut aussi se déployer au Mexique, en Colombie, au Pérou, au Chili, tremplins vers les Etats-Unis. 2017 verra aussi sa diversification dans les objets connectés, avec l'appui de Bpifrance, et vraisemblablement une croissance externe en France. «Notre ambition est large mais raisonnée. Aujourd'hui, nous sommes armés pour doubler notre activité en 2017» insiste le dirigeant, satisfait de confirmer les objectifs esquissés en 2012, lorsque Provence Business Angels, Paca Investissement, SCR Provençale et Corse et Financités ont participé à sa première levée de fonds, rejoints en 2015 par Finadvance sur un nouveau tour de table de 2 millions d'euros.
«J'aime confronter ma vision à toutes celles qui s'expriment librement sur notre comité stratégique chaque trimestre. Plus encore que l'aspect financier, je perçois les Business angels comme des vecteurs et facilitateurs de réseaux pour aider une entreprise à prendre son envol».

 

www.mappingcontrol.com